Des paris risqués mais payants ?

Propos recueillis par David Phelippeau

— 

Pour le moment, Alejandro Bedoya est une bonne surprise pour le FCN.
Pour le moment, Alejandro Bedoya est une bonne surprise pour le FCN. — F. Elsner / 20 Minutes

Ils ne sont pas si pessimistes que cela. Nous avons interrogé trois anciens de la maison jaune sur la pertinence du mercato et sur ce qui attend leur ancien club dans les mois à venir. Leurs prophéties se ressemblent sensiblement : le FCN a les cartes en mains pour se maintenir.

Olivier Quint (2001-2006). « J'avais dit qu'il fallait un milieu organisateur, ils l'ont peut-être trouvé avec Bedoya. Moi, j'aurais pris un latéral, car derrière Cissokho, c'est juste et jeune (Alhadur et Dubois). Sur quatre recrues, il y a quand même trois paris. Nicolita, qui a peu joué la saison dernière, sera-t-il capable de jouer une saison entière ? Bedoya vient d'un championnat méconnu (Suède). Enfin, Audel va-t-il retrouver son niveau ? Nantes me semble au-dessus d'Ajaccio, Sochaux et Valenciennes. Le FCN a les moyens de se maintenir. Cette concurrence devant est intéressante. L'équipe est équilibrée. »

Olivier Thomas (2007-2008). « Heureusement que le FCN a pu se renforcer… Nicolita est plutôt une bonne recrue avec un très bon pied droit. Audel est un fort potentiel et il connaît la L1. J'ai beaucoup aimé l'activité de Bedoya contre Paris. Il sera peut-être un élément fort de Nantes cette saison. Vizcarrondo joue avec sa malice, il compense son manque de vitesse par son intelligence. Sochaux, samedi, est déjà un test. Le maintien va se jouer à domicile. Seront-ils capables de prendre le jeu à leur compte à la Beaujoire ? Le maintien est vraiment jouable. La stabilité du groupe sera un atout, même si j'aurais pris un élément très expérimenté au milieu. Quelqu'un qui maîtrise le niveau L1 comme Sorlin à Evian parexemple. »

Guillaume Moullec (2007-2010). « Vizcarrondo et Bedoya ont vraiment été intéressants depuis le début. Nicolita, que j'ai déjà vu jouer, va apporter de la percussion balle au pied et il a une super mentalité. Audel, je le connais bien, car j'ai joué avec lui à Lorient. Si on lui laisse le temps de revenir à son niveau, Nantes va en profiter. J'en garde vraiment un super souvenir à Lorient. Nantes a les moyens de se maintenir. Ils vont jouer un championnat avec six ou sept équipes. L'année dernière, on avait peur que si Djordjevic se blesse, il n'y ait personne derrière pour le suppléer. Là, pour le coup, Nantes a un banc de touche… »