Un maire pour les noctambules ?

— 

Un «appel à candidatures» va être lancé cette semaine pour élire le « maire de la nuit» de Nantes. Cette fonction, purement symbolique, a été imaginée par des bars et salles de spectacle nantais, qui procéderont à un «vote» d'ici la fin du mois. Leur « maire» se voudra un «référent» auprès des différents candidats aux élections municipales, pour instaurer un dialogue sur le sujet. Des villes comme Paris, Lille et Toulouse sont déjà engagées dans cette démarche. Hier, Laurence Garnier (UMP) a ainsi d'ores et déjà proposé la création d'un « adjoint de nuit », et d'étudier « l'ouverture ponctuelle de commerces et services municipaux en nocturne ».