Nicolita entame le plan de relance

— 

Le Roumain Banel Nicolita.
Le Roumain Banel Nicolita. — F. Elsner/20minutes

Sans jeu de mots, les supporters de l'AS Saint-Etienne sont verts… Lorsqu'ils ont appris le prêt d'un an de Banel Nicolita au FC Nantes, ils ont pesté. D'autant que, dimanche, le milieu offensif roumain a pris une part prépondérante dans le succès (2-1) des Verts contre les Girondins de Bordeaux. Même s'il a peu été utilisé depuis deux ans dans le Forez (22 matchs pour 3 buts), l'international roumain de 28 ans était apprécié dans le vestiaire et en-dehors par sa simplicité et sa gentillesse. Mercredi, en conférence de presse, il ne s'est pas fait prier pour parler français, alors qu'une traductrice était à sa droite… Nicolita ne polémiquera donc pas sur ses deux ans compliqués chez les Verts. «Le chapitre est fini. Non, je n'ai aucun regret.» Il préfère se projeter sur son nouveau défi qui a pris racine en quelques heures, dimanche soir. «Franck Kita m'a appelé juste après le match de Bordeaux, ça s'est fait très vite», raconte-t-il. Le milieu offensif droit roumain, qui avait fait des misères (0-0) aux Bleus en 2011, a hâte d'en découdre pour prouver qu'il est «un bon joueur» et pour retrouver une place en équipe nationale. «Le sélectionneur roumain m'a dit qu'il fallait que je joue en club pour y retourner.» Nantes est sans doute son meilleur plan de relance. D. P.