Laurence Garnier « déterminée »

— 

La candidate est âgée de 35 ans.
La candidate est âgée de 35 ans. — F. Elsner/20 Minutes

Alors que l'UMP a repoussé à fin septembre la désignation de sa tête de liste nantaise aux élections municipales, le temps de réaliser un sondage local, Laurence Garnier, candidate déclarée au même titre que Julien Bainvel et Marie-Anne Montchamp, a fait part mardi de sa « détermination » à poursuivre sa campagne sans attendre les résultats de cette consultation. « Les élections sont dans six mois, on ne peut plus perdre de temps. Ce sondage doit être un outil de réflexion pour ne pas se tromper de personnalité. Mais il ne devra pas être le seul élément de décision. »

Des sujets de colère


La candidate de 35 ans, qui se targue du soutien des cinq délégués de circonscription du parti à Nantes, multiplie donc les rencontres avec les habitants, notamment dans les quartiers populaires. « L'UMP doit y être davantage présente. Il y a là-bas beaucoup de réserves de voix. » Ses sujets de bataille de l'été sont la sécurité (« si on n'agit pas le problème va s'aggraver »), la réforme des rythmes scolaires (« elle est précipitée et bâclée, nos enfants vont être des cobayes ») ou Le Voyage à Nantes (« Il faudrait le nommer»Le Petit tour à Nantes«car ses visiteurs sont surtout des excursionnistes qui ne restent qu'une journée »). En cas de défaite à l'investiture, Laurence Garnier n'a pas encore décidé si elle se rangerait « derrière untel ou untel » mais assure qu'elle consacrera son « énergie à l'union de la droite et du centre ». F.Brenon