Der Zakarian soulagé

— 

L'entraîneur nantais est heureux de tourner la page mercato. Ce dernier s'est fermé, lundi soir, à minuit. «Il n'y aura plus de bruits de départs ou d'arrivées [même si certains marchés étrangers ferment ultérieurement], explique le coach nantais Michel Der Zakarian. Ça devenait long à la fin. C'est pénible, car il y a toujours des incertitudes. Là, au moins, on est fixés.» En effet, à part une offre mirobolante de dernière minute pour Filip Djordjevic, l'effectif du FCN devrait normalement rester en l'état.