La carte Libertan arrive

Guillaume Frouin

— 

La carte se composte sur les bornes installées à l'avant des trams et bus.
La carte se composte sur les bornes installées à l'avant des trams et bus. — F. Elsner / 20 Minutes

Depuis plus d'une semaine, près de 40 000 titulaires d'un Pass annuel peuvent composter leur montée dans le bus avec Libertan (elle n'est pas obligatoire pour eux dans le tram et le busway). En janvier, cette « carte sans contact » sera élargie aux 35 000 abonnés écoliers, étudiants et seniors. Mais la principale nouveauté interviendra entre-temps : les acheteurs habituels de carnets de dix tickets pourront profiter d'un « post-paiement » optimisé.

Une facturation plafonnée


En clair, en compostant leur carte Libertan, ces voyageurs « occasionnels réguliers » seront débités le mois suivant de 1, 38 € pour chaque trajet. Leur facture ne dépassera toutefois jamais le montant du forfait mensuel auquel ils auraient eu droit. « On table sur 1000 inscriptions par mois pendant trois ans », pronostique ainsi Pascal Leroy, directeur commercial de la Semitan. Les formulaires d'inscription seront disponibles cette semaine, pour une mise en service le 1er novembre.

Au final, la carte Libertan permettra « une désactivation plus facile en cas de perte et de vol », de « suspendre le contrat en cas d'impayés » ou « d'ajouter de nouveaux services ». Elle devrait aussi entraîner « une circulation plus fluide » à bord des bus.

■ Pour les salariés

La prise en charge de 50 % par l'employeur sera possible pour les voyageurs occasionnels s'ils atteignent le plafond mensuel. La Tan attend une réponse de l'Urssaf pour le cas de figure inverse.