Les amateurs interdits de pêche à la civelle

©2006 20 minutes

— 

Les mailles du filet se resserrent autour des braconniers. La préfecture vient d'interdire à nouveau la pêche de loisir de la civelle dans le bassin de la Loire, les côtiers vendéens et la Sèvre niortaise. La pêche professionnelle est quant à elle autorisée du 1er décembre au 15 avril.

Surnommés « l'or blanc », les alevins d'anguille sont en effet devenus « un produit de luxe » qui a engendré « un braconnage intense et des circuits de distribution parallèles », estiment les services de l'Etat. Début 2004, le Groupement d'intervention régional s'était vu confier une enquête à ce sujet. Ses investigations avaient fait apparaître que « les braconniers prenaient des licences de pêcheurs amateurs pour justifier leur présence sur le terrain ».

L'an passé, la préfecture avait donc introduit pour la première fois des interdictions de la pêche de loisir « à titre expérimental ». « On observe depuis de nombreuses années une très grande régression et une grande fragilité des stocks d'anguilles, seuls poissons pêchés à tous les stades de leur vie », justifie-t-elle.