Aker Yards prêt à mettre 2000 emplois à flots

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

L'industrie navale se frotte les mains. Le groupe norvégien Aker Yards a dévoilé hier matin son nouveau « plan » pour les chantiers navals de Saint-Nazaire, rachetés en juin dernier. Ce plan, présenté au comité d'entreprise et à l'encadrement, a pour « objectif de tripler le chiffre d'affaires en France d'ici à 2009 », ce qui « nécessitera la création de plus de 2 000 emplois dans la région de Saint-Nazaire » , selon la direction.

Pour justifier une telle croissance, Aker Yards met en avant un nouveau modèle d'activité échafaudé après avoir comparé les performances de ses sites français et finlandais. Une réorganisation qui pourrait permettre au chantier nazairien d'économiser quelque 60 millions d'euros en trois ans. « Ce nouveau plan va nous aider à sécuriser et à développer la construction navale dans la région, explique Jacques Hardelay, directeur général France. Mais cette croissance ne sera possible qu'avec le développement d'un réseau de sous-traitants élargi. » Sur les 2 000 embauches annoncées, seules 640 seront à pourvoir en interne, dont 400 postes d'ouvriers dès ces prochains mois.

« Ces changements s'inscrivent dans une stratégie industrielle volontariste, estime Marc Ménager, délégué CFDT. Le climat est très favorable, mais nous resterons attentifs. » « L'annonce est forte et satisfaisante, reconnaît Joël Cadoret, de la CGT. Reste à voir à quelles conditions se fera l'appel massif à la sous-traitance. »

Frédéric Brenon

Les ex-Chantiers de l'Atlantique ont actuellement quatre paquebots en construction pour l'Italien MSC. Deux autres navires géants, destinés à l'armateur NCL, doivent aussi être livrés en 2009 et 2011.