L'Etat se réengage pour les quartiers

©2006 20 minutes

— 

Le préfet Bernard Boucault a présenté hier les nouveaux contrats urbains de cohésion sociale (Cucs), destinés à financer des actions dans les quartiers en difficultés. Passés entre l'Etat et les collectivités territoriales, ils remplacent les contrats de ville qui arrivent à échéance à la fin décembre 2006. Signés d'ici le 15 janvier 2007 pour une durée de trois ans, ils auront comme priorité l'accès à l'emploi, l'habitat et le cadre de vie, la réussite éducative et l'égalité des chances, la prévention de la délinquance ou l'accès à la santé. « L'Etat est très présent dans les quartiers, pas seulement par la police, insiste le préfet. Notre action est plus fine qu'auparavant, on est plus dans l'anticipation des difficultés. » Une géographie prioritaire, ciblée sur les quartiers « méritant un effort particulier », a été établie pour l'application de ces Cucs. Dans l'agglo, elle couvre les secteurs de Bellevue, les Dervallières, les quartiers est et nord, Malakoff, le Breil-Malville, Halvêque, Port-Boyer, Clos Toreau, Sillon-de-Bretagne, Château de Rezé, Pont-Rousseau et Ragon.