A Rezé, on a cru en la terre crue

©2006 20 minutes

— 

La ville de Rezé inaugure aujourd'hui une éco-construction innovante. Pour le nouvel hangar de ses serres municipales, rue de la Guilloterie, elle a choisi un matériau ancestral, la terre crue. Le coût environnemental de l'opération, inédite en Loire-Atlantique, est quasi nul. « Nous avons extrait 150 tonnes d'argile à 800 mètres de là. Il n'y a ensuite pratiquement pas de déchets ni d'entretien », explique Michel Leroux, initiateur du projet au service des bâtiments. Inscrite dans la politique de développement durable menée par Rezé, cette construction combine les volets écologique et social. Le hangar de 300 m2 a été entièrement bâti par une trentaine de personnes en contrat d'insertion, encadrées par l'association rezéenne Trajet. La préparation minutieuse de la terre, son compactage, ou la pose d'une charpente de planches clouées n'ont plus de secret pour eux. « Nous voulions montrer que l'on peut participer à des innovations avec des gens non qualifiés ou en reconversion », souligne René Ollivier, de Trajet.

Thierry Goussin