Louis de Funès a enfin son musée

Frédéric Brenon
— 
Le musée abrite de nombreux courriers, affiches et des effets personnels.
Le musée abrite de nombreux courriers, affiches et des effets personnels. — L. Failler/20 MInutes

Malgré la venue de nombreux admirateurs chaque année, le Cellier n'avait pas encore de lieu de mémoire consacré au plus célèbre de ses habitants, Louis de Funès. L'oubli est désormais réparé. Trente après la mort du célèbre comédien français, le Musée de Louis a ouvert ses portes lundi, dans le bourg de cette petite commune située entre Nantes et Ancenis. « Les gens venaient voir le château de Clermont, où Louis de Funès a séjourné durant une trentaine d'années, ou allaient se recueillir sur sa tombe au cimetière. Mais ça ne suffisait pas. Il y avait un manque», confie Roselyne Duringer, qui porte le projet depuis janvier avec son mari.

L'étroite salle d'exposition « fourmille de trésors » : nombreuses affiches de film, photos de tournage, coupures de presse, lettres et cartes postales, objets personnels (boîte à pêche, cafetière, projecteur…). « Tout a été confié par des collectionneurs ou des particuliers qui gardaient l'objet précieusement chez eux, par affection. C'est comme ça, par exemple, qu'on nous a rapporté le bonnet que Louis de Funès avait oublié dans l'ambulance qui le conduisit au CHU de Nantes quelques heures avant son décès. »

«Pas le clown de ses films»


Dans la salle vidéo, projetés sur le véritable écran de l'acteur, des Cellariens partagent leurs anecdotes. On y raconte son amour des roses et du jardinage, sa passion de la pêche en Loire, son assiduité à l'église, sa générosité envers les associations et, surtout, sa discrétion. « Il avait horreur des mondanités. Il rangeait sa vie d'homme public et recherchait au Cellier la tranquillité », rapporte Roselyne Duringer. « Il avait la classe, ce n'était pas du tout le clown excité de ses films. Il se préservait et on le respectait », se souvient Emile Durand, 76 ans. Sa popularité n'en a pas pâti. « C'est un monstre du cinéma, apprécié de toute la famille, considère Pierre, visiteur du musée. On a les trois quarts de ses films à la maison. Ses personnages n'ont pas vieilli. Les acteurs de la nouvelle génération, eux, on ne s'en rappellera plus dans trente ans ! »

■ Plus de 140 films

Célèbre pour son comique très visuel, Louis de Funès a joué dans plus de 140 films, dont d'énormes succès populaires français (Le Corniaud, La Grande Vadrouille, Le Gendarme de Saint-Tropez…)