Les surveillants en colère

— 

Un jeune surveillant de la nouvelle maison d'arrêt de Nantes a été agressé vendredi soir par deux détenus, a-t-on appris lundi de source syndicale. Lui et sa famille sont, en outre, la cible de « menaces extérieures ». La CGT, FO et l'Ufap ont donc appelé à bloquer les entrées de la nouvelle maison d'arrêt ce mardi, mais le premier des trois syndicats s'est ravisé entre-temps : l'un des agresseurs a été « sévèrement sanctionné » en commission de discipline, et transféré dans un autre établissement. G.F.