Anaïs Emery : «Une référence mondiale en matière de science-fiction»

©2006 20 minutes

— 

Anaïs Emery, directrice artistique des Utopiales.

Le thème de la 7e édition du festival, qui débute aujourd'hui à la Cité des congrès, s'intitule « L'invasion vient de Marx ». Pourquoi ?

C'est un choix ludique, qui permet d'évoquer l'histoire de la culture science-fiction de l'ancien bloc de l'Est. Marquée par la conquête spatiale, la SF était très encouragée. On y a produit pléthore d'oeuvres de grande qualité.

Le festival est-il reconnu dans le monde de la SF ?

Il a acquis une place unique grâce à sa pluridisciplinarité, son traitement de l'actualité de chaque secteur [cinéma, littérature, BD, etc.], tout en conservant une programmation accessible à tous. On peut affirmer qu'il est devenu une référence mondiale du genre.

La science-fiction n'est-elle pas réservée à un public de fidèles ?

On ne peut plus dire cela. Dans plein de domaines, beaucoup d'auteurs se réfèrent à la SF. C'est une façon de regarder le monde actuel.