Cinq partis s'allient pour une liste aux municipales

Frédéric Brenon

— 

Cinq partis unis pour une alternative.
Cinq partis unis pour une alternative. — F. Elsner/20 Minutes

Ils se disent écologistes, plutôt centristes, et veulent faire « bouger les lignes dans l'agglomération nantaise ». Les partis Alliance écologiste indépendante (AEI), Cap21, Mouvement écologiste indépendant (MEI), Parti Breton et plusieurs membres du MoDem ont annoncé mercredi leur alliance pour les élections municipales. Leur motivation ? Etre porteurs « d'idées citoyennes, neuves, sincères ». Leurs préoccupations ? L'emploi, l'habitat, la gare, le CHU, l'aéroport, les franchissements de Loire et, plus globalement, l'amélioration de la concertation publique.

La perche tendue à De Rugy


Leur stratégie ? Présenter une liste commune dans les villes de Nantes, Saint-Herblain, Rezé, Vertou et La Chapelle-sur-Erdre, ou solliciter un rassemblement avec Europe écologie-Les Verts si ces derniers sont prêts à y être candidats sans le Parti socialiste. « Quelle que soit leur décision vis-à-vis du PS, il y aura au moins une liste qui représentera l'écologie au premier tour », promet Franck Meyer (MoDem). « On peut tout à fait travailler ensemble quand on n'est pas du même parti, défend Annie Le Gal (MEI). L'important, c'est la vision et le projet. Face au rejet populaire du PS et de l'UMP, c'est aussi une alternative au vote extrême qu'on propose. » Un appel au député EELV François de Rugy est clairement lancé pour la mairie de Nantes. « C'est le seul qui représente l'expérience, le charisme et l'ouverture. On l'encourage à y aller. S'il veut, il a rendez-vous avec l'Histoire de Nantes », affirme Benoît Blineau (Modem).

■ Calendrier Verts-PS

Johanna Rolland sera élue demain candidate PS à la mairie de Nantes. Quant à Europe-écologie Les Verts, les militants choisiront le 2 juillet s'ils préfèrent une liste autonome ou une alliance avec le PS.