Les études de faisabilité lancées

— 

Le pont Anne-de-Bretagne à Nantes.
Le pont Anne-de-Bretagne à Nantes. — F. Elsner/20 Minutes

Afin d'améliorer les déplacements nord-sud au sein de l'agglomération nantaise, en particulier sur sa partie ouest, les élus du conseil communautaire de Nantes métropole ont voté lundi le lancement d'études de faisabilité pour de nouveaux franchissements de Loire. Six hypothèses sont étudiées : une meilleure gestion du périphérique entre les portes d'Ar Mor et de Bouguenais, un tunnel entre Trentemoult et Chantenay, l'élargissement du pont Anne-de-Bretagne entre l'île de Nantes et le quai de la Fosse, un téléphérique complémentaire entre le nord et le sud en passant par l'île de Nantes, un pont à transbordeur permettant de faire franchir la Loire aux piétons et vélos, et, enfin, l'amélioration des flux tous modes entre Indret, Indre et Saint-Herblain.

Grand débat dans un an


« On connaît le coût d'investissement de ces projets mais on doit maintenant préciser leurs coûts de fonctionnement et de maintenance, lever les interrogations sur la faisabilité technique et l'impact écologique », explique Gilles Retière, président de Nantes métropole. « A ce stade, aucune piste n'est écartée », précise-t-il. Des préférences pour le tunnel et l'élargissement d'Anne-de-Bretagne ont toutefois été exprimées. Le résultat des études, attendu d'ici un an, sera la base d'un grand débat public jusqu'en 2015. « L'objectif est de faire connaître toutes les données pour que tout le monde soit à égalité pour débattre », indique Gilles Retière. Frédéric Brenon