Pas de coupable après les heurts

Guillaume Frouin

— 

Un homme était jugé lundi.
Un homme était jugé lundi. — F. Elsner / 20 Minutes

Un Herblinois de 22 ans a été relaxé lundi, après les heurts avec la police qui ont émaillé la Fête de la musique à Nantes. Six policiers avaient été blessés vendredi soir après avoir été la cible de jets de projectiles... Le prévenu – qui faisait partie des six personnes interpellées – était soupçonné d'avoir jeté une bouteille de bière vide, qui se serait brisée près des CRS.

Déjà condamné quinze fois


Problème : l'intéressé – venu assister à la Fête de la musique avec sa famille et sa petite amie – nie catégoriquement. Témoin d'une arrestation et d'un mouvement de foule, il admet simplement avoir couru après les policiers « pour prendre une photo» avec son téléphone portable, pour la revendre à un journal gratuit d'annonces. «Deux personnes l'ont vu jeter une canette», affirme pourtant la procureure de la République, qui réclame deux mois de prison pour ce jeune déjà condamné quinze fois. La magistrate, elle, ne croit pas à la thèse du photographe amateur : «Quand on est sous le coup d'une peine de prison avec sursis et d'une mise à l'épreuve, on s'éloigne plutôt de ce genre de scènes...»