Passe d'armes autour du futur site du CHU

F.B

— 

Le « protocole d'accord entre le CHU et Nantes métropole » pour un regroupement des hôpitaux Hôtel-Dieu et Laënnec sur l'île de Nantes à l'horizon 2020-2025 a été adopté à une large majorité, lundi, par les élus du conseil communautaire. Des responsables de l'hôpital sont intervenus en séance pour défendre le projet. Pour autant, le dossier a fait l'objet de vives critiques, en particulier celles de l'opposition UMP et du maire socialiste de Saint-Herblain, Charles Gautier. La droite s'inquiète du choix d'une île de Nantes enclavée et dénonce un projet « mal ficelé » dépourvu de débat et d'étude alternative. Favorable au maintien du pôle Laënnec, Charles Gautier est hostile à un regroupement du CHU sur un site unique, à fortiori s'il s'agit de l'île de Nantes. Compte tenu des enjeux, il réclame un referendum local sur la question. Financé par l'Etat et par ses fonds propres, le transfert de l'hôpital est en attente du feu vert du ministère de la Santé.