La vengeance des légumes moches

Guillaume Frouin
— 


Mercredi à 18 h 30, une nouvelle « Disco Soupe » va se tenir au Jardin des Fonderies, sur l'île de Nantes. Chacun est invité à venir y éplucher, cuisiner et manger plusieurs centaines de kilos de fruits et légumes, qui ont été donnés par des producteurs… et qui s'apprêtaient à être jetés à la poubelle. Des carottes tordues ou des pommes de terre en forme de cœur, qui ont pour seul tort de ne pas être conformes aux standards de la grande distribution. D'autres sont juste un peu abîmés, mais parfaitement consommables… Au final, tous seront transformés en soupes, salades ou jus de fruits – avant d'être distribués gratuitement ou à prix libre.



Repartis avec des cageots



A la dernière « Disco Soupe », les participants ont ainsi eu droit par exemple à des bananes, des fraises et des concombres. Beaucoup de concombres. Certains sont d'ailleurs repartis avec un cageot sur les bras. « On en avait tellement qu'on en a dû redonner les restes à une association caritative », souffle Rachel, 29 ans, membre de l'antenne nantaise de cette association nationale, qui s'est lancée en novembre.

Au final, on l'aura compris, la « Disco Soupe » vise à « lutter contre le gaspillage alimentaire ». « Plutôt que de choisir la voie de la culpabilisation et du discours moralisateur, on préfère faire ça en musique », sourit Rachel. « Dans cette histoire, nous avons tous ont un rôle à jouer : à en croire la grande distribution, le calibrage des légumes serait dicté par les choix des consommateurs… Mais, si on avait des concombres tordus en rayons, peut-être qu'on les achèterait ! Si on ne le fait pas, c'est juste parce qu'on a été formatés pour cela. » Un peu comme les légumes, en quelque sorte.

■ Qui veut jouer lors de la « Disco Soupe » ?

Une centaine de personnes prennent part en moyenne aux « Disco Soupes » nantaises, que ce soit en solo, entre copains ou en famille. Aucune inscription est nécessaire, il est simplement demandé de venir avec un épluche-légumes : l'association se charge d'apporter mixers, grosses marmites, saladiers et autres planches à découper. Cette dernière recherche juste des groupes, fanfares ou DJs prêts à assurer l'animation musicale de la soirée.