Triple transplantation réussie au CHU de Nantes

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

C'est une grande première dans l'Ouest. Jennifer, 18 ans, atteinte de mucoviscidose, a bénéficié d'une triple greffe coeur-poumons-foie. L'opération, réalisée au CHU de Nantes le 4 août dernier, a duré près de douze heures. Deux mois et demi plus tard, la jeune fille a repris une vie normale.

L'équipe de chirurgiens nantais (coeur et poumons) et rennais (foie) a expliqué hier les raisons de ce succès et l'espoir que représente cette opération pour les malades. « Seulement douze opérations de ce type ont été réalisées en France ces quinze dernières années », souligne le professeur Philippe Despins, chirurgien au CHU. Jennifer peut maintenant espérer une qualité de vie assez conforme aux gens de sa génération. » Pendant huit mois, la jeune fille a attendu un donneur. « J'avais peur à chaque fois que le téléphone sonnait. Aujourd'hui, je n'ai plus besoin de porter de masque à oxygène. ça m'a fait bizarre de respirer normalement », se souvient Jennifer. Elle se consacre à présent à sa nouvelle passion : « le loisir créatif, explique Chantal, sa maman, qui porte le collier fait par sa fille. Aujourd'hui, elle peut enfin en profiter. » Jennifer est suivie toutes les semaines à Nantes, par une équipe de pneumologues. La maladie est toujours présente « mais nous savons qu'elle ne réapparaîtra pas sur les organes transplantés », précise le docteur Didier Noury, de l'agence de biomédecine de Rennes. Dans l'Ouest, une trentaine de patients attendent une greffe et on compte 27 donneurs pour un million d'habitants.

Johann Pailloux