L'Etat surveille aussi Castel

— 

Un « plan de contrôles renforcés » des abattoirs Castel Viandes a été mis en place « dès le début du mois d'avril » par les services du ministère de l'Agriculture, a fait savoir vendredi la préfecture de Loire-Atlantique. Celui-ci a été décrété « indépendamment de l'enquête judiciaire » qui secoue actuellement la société de Châteaubriant. Celle-ci, qui emploie 300 salariés, a été accusée par l'un de ses anciens cadres d'avoir fourni en 2008 de la viande avariée à plusieurs de ses clients. W