En car et en tram-train à l'aéroport

— 

Une liaison tram-train est annoncée.
Une liaison tram-train est annoncée. — F. Elsner/20 Minutes

Après plus d'un an d'études techniques et de débats internes, les collectivités porteuses du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes sont parvenues à un consensus et ont annoncé mardi quels modes de transport collectifs desserviront la future aérogare. Première étape, à l'ouverture de la plateforme : « des navettes autocar cadencées relieront l'aéroport aux principaux pôles urbains et notamment la gare de Nantes avec une amplitude large et une fréquence au quart d'heure pour un temps de parcours de l'ordre de 40 mn ». Des cars relieront également Nort-sur-Erdre ou Sucé, la presqu'île guérandaise-Saint Nazaire-Savenay, Rennes et Redon.

Liaison Rennes-Nantes en 2025


Seconde étape, « le plus près possible de l'ouverture de l'aéroport »: une desserte par tram-train, via un prolongement de la ligne ferroviaire Nantes-Châteaubriant. « Elle permettra la liaison directe Nantes-La Chapelle-sur-Erdre-Treillières-aéroport toutes les 30 minutes et avec un temps de parcours garanti de 38 minutes », précisent les collectivités. Enfin, à l'horizon 2025 : une nouvelle liaison ferroviaire Nantes-Rennes en 45 minutes offrira « des temps de parcours estimés à moins de 20 min de Nantes ». Le tour de table financier sera précisé ces prochains mois. « On avait dit que, sans garantie de tram-train, le projet était mal connecté. Nos critiques semblent avoir été entendues. J'attends maintenant de voir comment ils vont financer tout ça », ironise Françoise Verchère, co-présidente du collectif d'élus opposés à l'aéroport. F.B.