Le remorqueur ressuscité

Guillaume Frouin

— 

" L'Abeille 3 ", qui croupissait à Cordemais, a été cédé à un designer nantais.
" L'Abeille 3 ", qui croupissait à Cordemais, a été cédé à un designer nantais. — Frédéric Tabary

Cela fait des années qu'il croupit dans la Loire, à Cordemais, près de la centrale thermique EDF. Envahi par la rouille et les herbes, le remorqueur L'Abeille 3 s'apprête à connaître une nouvelle vie : la Ligérienne des Transports, son ancien propriétaire, vient en effet de le céder pour un euro symbolique à Frédéric Tabary, designer nantais connu pour avoir construit en 2010 la « Villa Déchets » sur l'île de Nantes avec 2 500 bénévoles.

Un nouvel appel à bénévoles


L'intéressé a d'ailleurs prévu de réinstaller L'Abeille 3 non loin de là, bien à terre, dans une « baignoire de trente mètres de long » près de La Fabrique. Reconverti en gîte urbain, le petit remorqueur – qui a tracté nombre de bateaux dans le port de Nantes, du temps de sa splendeur – pourra accueillir huit personnes, dans deux cabines en acajou distinctes. Sa salle à manger sera installée dans l'ancienne salle des machines. Frédéric Tabary a pour cela déjà lancé un nouvel appel à bénévoles (peintres, serruriers…), comme du temps de la « Villa Déchets », pour remettre sur pied le bateau-pilote.

Nostalgique du temps où L'Abeille 3 tirait les bateaux fabriqués aux chantiers navals, le designer ne pouvait en effet se résoudre à voir ce « symbole » du port nantais « partir à la ferraille ». Son réaménagement en gîte urbain sera d'ailleurs « réversible », pour que le bateau-pilote puisse à nouveau naviguer un jour sur la Loire. Et pas qu'à Cordemais.