« Frapper un grand coup et marquer les esprits »

Propos recueillis par David Phelippeau

— 

Rémy Riou aura une défense inédite devant lui avec normalement Alhadhur sur le côté droit et Djidji dans l'axe.
Rémy Riou aura une défense inédite devant lui avec normalement Alhadhur sur le côté droit et Djidji dans l'axe. — F. Elsner / 20minutes

Les Canaris viennent de prendre un point sur les trois derniers matchs. Un rythme d'escargot qui ne les empêche pourtant pas de toujours squatter la deuxième marche du podium de L2. La raison ? Parce que derrière, la cadence des adversaires nantais n'est guère beaucoup plus élevée. Le FCN de Riou compte en profiter, ce lundi soir, à Châteauroux (17e).

Quelque 150 supporters vous ont encouragés, dimanche matin, lors de l'entraînement. Qu'avez-vous pensé de cette initiative ?

On a été agréablement surpris par leur présence. On sait qu'il y a un gros engouement et surtout une grosse attente. Quand on voit ça, ça donne vraiment envie de se transcender. J'avais déjà vu des fumigènes, lors d'un entraînement, à Lyon, mais c'était pour exprimer la colère des supporters…

Vous allez avoir une défense new-look devant (Alhadhur et Djidji). Cela change quoi pour vous ?

Cela change un peu, car ce ne sont pas les mêmes repères. Quand on connaît, on anticipe davantage. Quand on connaît moins, on a plus d'hésitations. J'ai confiance en ces garçons qui ont l'habitude de jouer en CFA 2 ensemble.

Quel est le mot d'ordre depuis la défaite (2-0) à Angers ?

Il y a eu beaucoup d'agitation autour de nous mais croyez-moi, au sein du groupe, on est restés sereins. Le mot d'ordre dans la semaine a été de retrouver les bases. Il faut retrouver ce bloc équipe. Cela commence par les attaquants car certains défendent sûrement moins devant depuis quelques matchs… Il faut rectifier tout ça.

Dans votre malheur, vous avez de la chance. Derrière vous, ça avance doucement…

Oui, et il faut saisir cette opportunité. On a de la chance et il en faut pour monter en Ligue 1. On veut frapper un grand coup contre Châteauroux et surtout marquer les esprits.