Dérapages en série à la «Manif pour tous»

G.F.

— 

Une vingtaine d'associations nantaises du milieu lesbien, gay, bi- et transexuel appellent à manifester samedi prochain place Royale suite aux «intimidations» des 900 opposants au mariage homosexuel, qui ont manifesté ce samedi devant la Cité des congrès – où se tenaient les Journées de Nantes du Nouvel Observateur.

La porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem s'étant décommandée pour raisons de sécurité, certains s'en sont pris à la journaliste Caroline Fourest, en jetant des boules puantes dans l'amphithéâtre où elle donnait une conférence sur l'islam. Près de 200 manifestants ont empêché plus tard le départ d'un TGV pour Paris – où plusieurs autres intervenants avaient pris place – en envahissant les voies.

Les organisateurs, eux, ont «déploré» ces «foyers de montée en pression» au sein de leur cortège. Ils «demandent à toutes les personnes de bonne volonté de garder le ton de courtoisie qui caractérise La Manif pour Tous 44», ont-ils indiqué dans un communiqué.