Le passage incendié dans l'impasse

— 

L'incendie de la Châtelaine, en 2012.
L'incendie de la Châtelaine, en 2012. — archives F. Elsner/20 Minutes

C'était il y a un an. Alors que les Nantais fêtent le carnaval, un imposant nuage s'échappe du quartier Graslin. Le passage commercial de la Châtelaine, qui relie les rues Scribe et Crébillon, est dévoré par un violent incendie parti du bar-restaurant Tex-Mex. Le feu ne fait aucune victime mais endommage dix-sept boutiques et une dizaine d'appartements. Huit enseignes sont même totalement détruites. Douze mois plus tard, le passage est condamné et des décombres restent à évacuer. La cause du sinistre n'est pas tranchée et le dossier est englué dans une bataille juridique. Au grand dam des commerçants, qui attendent encore des indemnisations ou déplorent une perte de clientèle.

Un nouveau passage à l'étude


« On a perdu la moitié de notre vitrine et une partie de nos réserves. Il y a moins de monde à passer. On prend notre mal en patience mais c'est dur », regrette le maroquinier voisin du passage. « Il y a une baisse de fréquentation, confirme une des boutiques sinistrées. Cette lenteur est agaçante. D'autant plus qu'on a très peu d'informations. » Impuissante face à cet imbroglio privé, la mairie aimerait elle aussi que « les choses s'accélèrent », tout en se projettant vers l'avenir. « Une collaboration est déjà engagée avec le propriétaire du passage sur les faisabilités d'un nouveau projet, explique Alain Robert, adjoint au maire. Il resterait traversant et accueillerait une mixité commerciale un peu plus importante. L'ancien passage datait un peu. Il y a matière à faire un projet très attractif dans ce secteur à enjeu. » F.B.