Auxiette fait la promo de son bilan

— 

Le président de région, élu en 2010.
Le président de région, élu en 2010. — Archives municipales

Trois ans après son élection à la tête du conseil régional des Pays de la Loire, Jacques Auxiette (PS) a dressé mercredi le bilan de son action, à deux ans du terme du mandat. Sur les soixante engagements pris devant les électeurs en 2010, trente et un ont été pleinement réalisés. Il s'agit par exemple de l'agenda 22 en faveur du handicap, d'un pack pour l'autonomie des jeunes avec son volet contraception, de la création d'une banque régionale d'investissement pour l'emploi, de la gratuité des formations jusqu'au niveau bac ou du tarif à 1 € pour les trajets domicile-travail. « L'essentiel de nos propositions a été mis en œuvre. Tenir ces engagements est la seule manière de convaincre de l'utilité de l'action publique », estime Jacques Auxiette.

Ce qu'il reste encore à faire


Pour les autres promesses, vingt sont en cours d'achèvement et neuf restent à réaliser. Il faudra notamment doubler les surfaces biologiques, créer de nouvelles liaisons ferroviaires (Nantes-Châteaubriant début 2014), créer une maison régionale de la Loire ou proposer des séjours en Europe à tous les lycéens. « On est en marche, assure Jacques Auxiette. Notre priorité des prochains mois demeurant l'emploi.» Sur un plan plus politique, le dossier Notre-Dame-des-Landes a cristallisé les divergences au sein de la majorité PS-Verts ces derniers mois. « Il y a des fronts conflictuels, reconnaît Jean-Philippe Magnen, vice-président EELV. Mais il y a consensus sur le reste. Ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise. » F.B.