L'auto qui fait du 0, 1 l/100 km

transports Un prototype très économe en carburant a été dévoilé

Thierry Delille

— 

La Cityjoule s'inspire du design de la Charles Deutsch Panhard de 1965.
La Cityjoule s'inspire du design de la Charles Deutsch Panhard de 1965. — F. elsner : 20 minutess

Le futur de l'automobile s'écrit en partie à Nantes. Le lycée La Joliverie et l'école d'ingénieurs Polytech ont présenté mercredi Cityjoule, un prototype de 80 kg équipé de deux piles à combustible alimentées par hydrogène. L'engin doit participer en mai à l'épreuve Shell éco-marathon dans la catégorie voitures urbaines. Objectif : consommer l'équivalent de moins de 0, 1 l d'essence aux 100 km, grâce à un aérodynamisme record.

Vitrine du savoir-faire local

Objet de recherche, Cityjoule ne sera jamais produite en grande série. « Ce projet est une vitrine qui illustre le savoir-faire local pédagogique et industriel », souligne Philippe Maindru, responsable du projet à La Joliverie. Depuis trois ans, la conception de cette voiture tout en carbone a mobilisé près de 200 étudiants pendant 10 000 heures. « Un boulot de malade, mais qui donne du sens à ce que l'on étudie », sourit Valentin Evon, élève-ingénieur à Polytech. D'ici à 2015, une version hybride à moteur thermique de la Cityjoule devrait voir le jour. Elle devrait consommer entre 0, 05 et 0, 2 l aux 100, soit cent fois moins qu'une voiture classique. Objectif : atteindre les 750 km avec un litre d'essence, alors que le record actuel est de 509 km. Le rendez-vous est pris.

■ records du monde

Les Nantais participent depuis vingt-huit ans aux compétitions de sobriété énergétique. Avec onze records du monde à la clé, dont 3 771 km avec 1 l d'essence.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.