Le TGV a trente millions d'amis

©2006 20 minutes

— 

Elle s'appelle Raymonde, et habite la Roche-sur-Yon (Vendée). La SNCF a célébré hier le 30e millionième voyageur transporté par le TGV Nantes-Paris depuis 1996, date à laquelle la ligne a été connectée à l'aéroport de Roissy et à Lille (Nord). « C'est un vrai succès, les TGV sont de plus en plus pleins », se félicite Jean-Christophe Archambault, directeur régional de la SNCF. A partir de décembre, le train le plus rapide de l'Ouest sera ainsi doté de rames à double étage « pour absorber l'augmentation du trafic ».

Le TGV a aussi eu un impact sur l'économie régionale. « Des entreprises comme La Poste ou Bouygues Telecom ont délocalisé leurs activités de la région parisienne pour venir ici, car elles se savaient à deux heures de Paris », souligne François de Rugy, adjoint (Verts) aux Transports. « La progression du TGV a aussi rendu confidentielle la liaison aérienne Nantes-Paris. Une bonne chose, car l'avion est un mode de transport polluant », se réjouit l'élu écologiste.

Guillaume Frouin