Chiffres en berne pour les policiers

©2006 20 minutes

— 

Pas loin du bonnet d'âne. Selon le palmarès 2005 de la « performance policière », publié hier par Le Figaro, seules 26,17 % des affaires de délinquance recensées en Pays de la Loire sont résolues. La région figure à ce titre au 20e rang français (sur 22), juste devant l'Aquitaine et Paca. Au niveau national, les auteurs des faits sont retrouvés dans 28,76 % des cas.

A Nantes, la police résout ainsi 20,82 % des affaires. « Il faut prendre ces chiffres avec des pincettes, commente Laurent Maldelar, délégué du syndicat Unsa Police en Loire-Atlantique. Début 2004, par exemple, des collègues avaient arrêté un individu qui avait crevé 180 pneus de voiture, occasionnant donc 180 plaintes. Du coup, les chiffres de leur commissariat, jusque-là pas très bons, sont remontés en flèche : ils avaient résolu 180 affaires. » Laurent Maldelar regrette ainsi la disparition de la police de proximité. « S'il y avait plus de policiers dans les quartiers, on aurait plus de tuyaux pour boucler les enquêtes. »

Guillaume Frouin