L'enfance de l'accusé marquée par la violence

©2006 20 minutes

— 

Un homme de 34 ans est jugé depuis hier par les assises pour avoir frappé un jeune de 18 ans avec un pied de table cassé, lors d'une soirée d'anniversaire trop arrosée entre une « bande de copains », en février 2005 au Clos Toreau. Celui-ci était mort des suites de ses blessures.

Hier, les jurés ont pu découvrir l'enfance de l'accusé. Jusqu'au divorce de ses parents, à l'âge de 5 ans, Anthony a vu son père, alcoolique, battre sa mère. Il n'a pas pour autant coupé les ponts avec celui-ci. « Quand Anthony était avec ses amis ou avec son père, il buvait jusqu'à se mettre minable, témoigne l'une de ses ex. Alors qu'il était charmant d'habitude, il devenait extrêmement violent sous l'emprise de l'alcool. Même ses copains en avaient peur. » Entendu à la barre, le père de l'accusé voit dans son fils quelqu'un de « gentil et serviable », mais aussi un « caractère nerveux qui ne supporte pas l'alcool ». Verdict attendu aujourd'hui.

Guillaume Frouin