Du produit anti-limaces dans l'eau

Guillaume Frouin
— 
F. ELSNER / 20 MINUTES

Des traces de métaldéhyde ont été retrouvées en novembre et décembre dans les eaux potables, a annoncé mercredi l'Agence régionale de santé (ARS). Ce pesticide – utilisé par les agriculteurs et les particuliers dans la lutte contre les limaces et les escargots – a été détecté « pour la première fois » à la sortie des stations de traitement installées en bords de Loire et de ses affluents. « Depuis l'automne, les fortes pluies conjuguées aux températures clémentes ont favorisé la prolifération des limaces, et donc l'usage de ce produit », explique l'ARS.

Des « mesures correctives » prises


La qualité des eaux a donc été déclarée « non conforme » d'un point de vue réglementaire. « La consommation de l'eau ne présente aucun risque pour la santé : nous restons 300 fois en-dessous du seuil sanitaire », insiste l'ARS.

Des « mesures correctives » ont néanmoins été prises « sans délai ». « Dans certains cas, elles se sont avérées insuffisantes », précise l'ARS. « Les caractéristiques de cette molécule font qu'elle n'est pas totalement filtrée par les filières de traitement. » Un bilan des dépassements sera disponible dans les mairies, et en annexe de la facture d'eau des usagers.