Un abri pour les bagages des sans-abri

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Six mois après sa création, la Halle aux bagages commence à trouver son public. Installée rue Fouré, la seule « bagagerie sociale » de Nantes permet aux sans-abri de stocker leurs affaires personnelles dans un endroit propre et sûr. Des blocs sanitaires et des cabines vestimentaires, pour pouvoir se changer ailleurs que dans la rue, ont également été mis sur pied.

« Hormis les consignes SNCF, qui sont payantes, il n'existait rien de tel avant », rappelle Jean-Yves Crenn, directeur du centre Saint-Benoît, qui gère la structure. « Les personnes à la rue devaient transporter leurs bagages partout avec elles, et les poser parfois dans des endroits inadaptés (hôpital, CCAS...). Au final, beaucoup les dispersaient ou se les faisaient voler. »

Sur 150 m2, un millier de sacs de sport et de cartons sont ainsi méthodiquement rangés sur les étagères. Leurs propriétaires ? « Des squatteurs, des personnes qui vivent dans des foyers fermés en journée ou qui ont été incarcérées », indique Jean-Yves Crenn. Parmi ces personnes « en errance, pas très attachées aux biens matériels », certaines ne reviendront jamais les chercher. Une centaine de bagages sont ainsi abandonnés sur les étagères de la Halle. Pour éviter que le phénomène ne prenne trop d'ampleur, une caution symbolique de 5 e est demandée aux usagers. « Cette somme peut leur permettre de se payer un repas. C'est souvent décisif », explique Jean-Yves Crenn.

Guillaume Frouin

La Halle aux bagages lance un « appel aux dons » de sacs de sport. Beaucoup d'usagers de la bagagerie utilisent en effet des sacs poubelle pour transporter leurs affaires. Tél. : 02 51 82 28 66