Un profil d'une autre époque

David Phelippeau

— 

A. DURET / FC NANTES

On n'a pas choisi notre interlocuteur par hasard. Dimanche matin, fin de l'entraînement des remplaçants. « Willy Grondin (entraîneur des gardiens du FCN), Aristeguieta vous fait-il penser à un attaquant que vous avez connu ? » La réponse fuse : «A Viorel Moldovan !» L'ex-portier des Canaris a joué plus de trois ans avec l'avant-centre roumain qui a marqué de son empreinte le début des années 2000 au FCN. Quand Grondin décrit les caractéristiques du Vénézuélien, auteur d'un doublé au Mans (0-3) samedi, on croirait voir le Roumain.

Deux roux et ça roule...


«Un faux lent, efficace, un renard des surfaces qui ne lâche rien dans les duels. Généreux sur le terrain.» Un joueur capable de se faire oublier de ses gardes-du-corps pendant trente minutes et de jaillir pour pousser le ballon au fond des filets sur un ballon à moitié exploitable, ajouterait-on. «Il a un profil très rare, estime Fabrice Pancrate. Des purs numéros 9 comme lui, il n'y en a plus. Maintenant, on demande aux avants-centres de savoir tout faire. Regardez Rooney ou Benzema, ils décrochent beaucoup…» Sans tomber dans la caricature, le Vénézuélien de 20 ans, prêté par Caracas jusqu'à la fin de la saison, rôde en permanence dans la surface de réparation adverse. Comme sur le premier but, samedi, sur lequel il profite d'une approximation d'un défenseur manceau et enchaîne un contrôle-frappe dans le petit filet. Face à la cage, il ne tergiverse pas. Même à l'entraînement, Fabrice Pancrate a remarqué cette spontanéité. «Dès qu'il a un ballon, c'est boum ! Même s'il s'arrache le pied d'un défenseur, il va frapper quand même. Et s'il se rate, il ne renonce jamais.»

Les supporters nantais l'ont ainsi déjà adopté. Il suffisait de les écouter samedi. Comme ils le font pour Adrien Trebel, ils ont scandé « Roux, roux, roux ! (relatif à la couleur des cheveux des deux joueurs) » Et avec ses deux roux, le FCN, leader de L2, avance de plus en plus vite vers l'élite.

■ pancrate sans langue de bois sur djordjevic

Invité de « Fou de foot », sur Télénantes, le milieu offensif Fabrice Pancrate a donné son avis sur Filip Djordjevic : «C'est un joueur qui a un énorme potentiel, mais s'il n'en fait pas plus, ça ne passera pas [sous-entendu en Ligue 1]. Il est trop gentil. Il ne fait pas les efforts nécessaires. Aujourd'hui, il est dans un confort, car il est à Nantes depuis un certain temps.»