«ça va vraiment bastonner»

Propos recueillis par david phelippeau

— 

" J'aimerais que Bernadette Ngoyisa se bouge le cul ! ", tonne l'entraîneur du NRB.
" J'aimerais que Bernadette Ngoyisa se bouge le cul ! ", tonne l'entraîneur du NRB. — F. Elsner / 20minutes

En route pour une demi-finale historique ? Les filles de Nantes Rezé basket joueront, ce mercredi (18 h), le deuxième quart de finale d'Eurocoupe de leur histoire, contre le club slovaque de Ruzomberok. À entendre le coach du NRB, un vrai «combat de rue» attend ses filles.

J'ai regardé attentivement des vidéos. Elles mettent des brins ouahh ! On a fait un best-of aux filles... Elles mettent une intensité du tonnerre. Ce n'est pas du gros basket mais en défense attention ! Elles jouent sur l'énergie. Cela va être une opposition de style totale. Il y aura une équipe de basket contre des filles avec des clés Allen et des clés anglaises, ça envoie du bois, ça va vraiment bastonner. Je ne vois d'ailleurs pas d'équipes équivalentes en France… Cela va être chaud donc vigilance !

Je n'ai pas de joueuses qui défendent comme elles. Est-ce qu'on est capables de rivaliser ? Après, ça reste abordable, j'en suis convaincu… Le problème aujourd'hui c'est qu'on a des bonnes Françaises mais nos étrangères ne sont pas à leur niveau. C'est ça qui me gêne… J'aimerais que Gunta Basko au lieu de jouer cinq minutes joue trente-cinq et que Bernadette Ngoyisa se bouge le cul !

Je vais jouer là-dessus. Une demi-finale serait historique.

Aura-t-on l'opportunité de rejouer une demi-finale un jour ? On ne sait jamais donc il ne faut pas passer à côté. Quand tu as une telle opportunité, il faut la saisir tout de suite. ■