La commission du dialogue peine à avancer

— 

Depuis une semaine, la « commission du dialogue » enchaîne les auditions de partisans et d'opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Mardi, elle a reçu Patrick Rimbert, qui a évoqué devant ses trois experts les conséquences d'un maintien de Nantes-Atlantique. « Près de 16 000 habitants ne pourraient être accueillis, en raison des contraintes d'aménagement du plan d'exposition au bruit », martèle le maire (PS) de Nantes. Faux, rétorque Françoise Verchère. « Il n'y a pas la place d'accueillir tant d'habitants sur la zone, sauf à raser Les Couëts », affirme l'ancienne maire (Parti de Gauche) de Bouguenais, reçue la veille avec d'autres élus MoDem ou EE-LV opposés au projet. Bon courage à la commission, qui devra rendre son rapport à Jean-Marc Ayrault en mars. ■