Présidentielle : les socialistes de Loire-Atlantique hésitent

©2006 20 minutes

— 

« Le sujet n'est pas tabou, mais on est tous sur la réserve tant que le dépôt des candidatures n'est pas officiellement ouvert. » Comme Philippe, militant nantais de 33 ans, les socialistes de Loire-Atlantique se sont gardés, hier à Préfailles, d'afficher leurs préférences en vue de la présidentielle, lors de leur traditionnelle fête de la Rose. Leur premier secrétaire François Hollande, venu à l'occasion, estime d'ailleurs qu'il est « difficile de s'avancer » avant le 27 septembre. A ses côtés, le patron du PS 44, Alain Gralepois, ne bronche pas. Il a pourtant déjà apporté son soutien à Ségolène Royal. L'officialisation du choix de Jean-Marc Ayrault, elle, « ne saurait tarder ». « Mais chaque chose en son temps. Actuellement, je suis engagé dans une bataille très difficile contre la privatisation de GDF. »

G. Frouin