NANTES - Statu quo chez ArcelorMittal

— 

L'occupation de l'usine d'ArcelorMittal de Basse-Indre se poursuit. Mardi, les grévistes ont reçu la visite de deux huissiers venus constater le blocage du site. Ils étaient mandatés par la direction de l'usine désireuse de pouvoir faire entrer des agents de maintenance afin de préparer les arrêts techniques de fin d'année. Les grévistes ont refusé et s'attendent donc à recevoir une assignation en référé de la direction. Auparavant, ils ont reçu dans la matinée la visite de soutien de Philippe Poutou, du Nouveau parti anticapitaliste.T.D.