Les Restos craignent de perdre trois centres en Loire-Atlantique

— 

La campagne d'hiver a démarré hier.
La campagne d'hiver a démarré hier. — F. Elsner/20 Minutes

La campagne hivernale des Restos du cœur, qui ont aidé l'hiver dernier 21 307 personnes dans le département, démarrait lundi à Nantes et dans toute la France. Une campagne qui s'annonce chargée, puisque les centres du département enregistrent une hausse de 25 à 50 % des demandes d'inscription. « Nous avons surtout des familles monoparentales, des jeunes de moins de 25 ans, ou des retraités qui ont du mal à joindre les deux bouts », détaille Stéphanie Cordeiro, présidente de l'association dans le département. Mais les problèmes ne se limitent pas à l'aide alimentaire. Les Restos, qui comptent aujourd'hui 33 centres en Loire-Atlantique, pourraient en perdre trois. A Saint-Sébastien-sur-Loire et Saint-Nazaire, les locaux actuels seront remplacés par de nouveaux emplacements pour lesquels l'association devra payer un loyer. A Nantes, le centre de la rue des Stocks va être détruit en 2014, puis reconstruit et rouvert en 2016. Là encore, l'association devra payer un loyer estimé à 2 500 € mensuels. Et pendant les travaux, aucun local n'a pu être trouvé pour l'instant pour remplacer le centre actuel, le plus grand du département, qui aide aujourd'hui plus de 1 000 familles.Julien Ropert