Manon, un talent connecté

— 

La Nazairienne est en concert mardi.
La Nazairienne est en concert mardi. — Fabien Roux

On lui souhaite le même parcours qu'Arctic Monkeys. Comme les Anglais révélés par MySpace, la jeune Manon, Nazairienne de 19 ans, est sortie de l'anonymat grâce au site communautaire musical. Presque involontairement. « A l'époque, j'étais en première S à Saint-Nazaire, raconte-t-elle. J'ai mis les chansons en ligne en novembre 2009, pour les faire écouter à mes copines, et un mois plus tard, j'étais en contact avec des professionnels. »

« Apprivoiser les chansons »
Une percée express confirmée par deux six titres prometteurs où la jeune femme cisèle un univers fantaisiste qu'elle conte à mots choisis, en s'accompagnant d'un ukulélé. Des chansons qui ne sont pas sans évoquer ses références de jeunesse, Thomas Fersen ou Jeanne Cherhal. Désormais entourée d'un bassiste et d'une violoniste, elle travaille avec le label nazairien LMP Musique, qui rassemble quelques jolis talents de la chanson régionale (Céline Mastrorelli, Delphine Coutant). Manon espère donner une suite à ce travail, sans pour autant abandonner sa deuxième année de fac de psycho. « On réfléchit à quand et comment faire un album. En attendant, on cherche à faire le plus de dates possibles, pour apprivoiser les chansons, et surtout continuer à écrire. » Pour la scène, ce sera dès mardi, en première partie de Mina Tindle. L'occasion pour les Nantais de découvrir un talent.J.R.