Des homos en colère devant le Parti socialiste

— 

Leur slogan ? « François, tu perds les pédales ». Une centaine de gays et lesbiennes ont manifesté mercredi soir devant le siège du Parti socialiste, cours des Cinquante-Otages, après les déclarations de François Hollande mardi sur la « liberté de conscience » des maires qui ne voudraient pas célébrer des mariages homosexuels. « Les possibilités de délégation existent, elles peuvent être élargies » avait déclaré le président de la République, lors du congrès des maires. Des propos finalement « inappropriés », a convenu depuis François Hollande, qui ont même suscité les critiques de Marie-Françoise Clergeau et Michelle Meunier, députée et sénatrice (PS) de Loire-Atlantique. « Lorsqu'un maire ne peut pas célébrer un mariage, il a déjà la possibilité de se faire remplacer par un adjoint ou conseiller municipal », estiment-elles. « Il devra en être de même pour le mariage pour tous. (...) Pourquoi changer les règles et prévoir des exceptions ? Nous n'y sommes pas favorables. »G.F.