La grande Mosquée de Malakoff ouvre ce samedi

Frédéric Brenon

— 

Associée à un centre culturel, la mosquée peut accueillir 1200 fidèles.
Associée à un centre culturel, la mosquée peut accueillir 1200 fidèles. — F. Elsner/20 Minutes

Enfin prête ! Evoquée depuis dix ans, en travaux depuis 2009, la nouvelle mosquée Assalam de Malakoff ouvrira officiellement ses portes ce samedi*, au 136 boulevard de Seattle à Nantes. L'édifice sera le plus grand dédié au culte musulman dans l'Ouest de la France : plus de 1200 fidèles pourront y être accueillis en même temps. Surmontée d'une coupole de 12 m de diamètre, la salle de prière, habillée de mosaïques et bois exotiques, s'étale sur deux étages. Les salles d'ablutions, des bureaux, une salle polyvalente ou un espace petite-enfance se trouvent à côté. Relativement sobre, l'extérieur est dominé, à 20 m de haut, par un minaret plat, doté d'un panneau lumineux. « C'est un rêve qui se réalise, se réjouit Boubaker Labidi, responsable du chantier pour l'association islamique de l'ouest de la France (AIOF). Nous voulions une mosquée moderne, neutre, qui n'affiche aucune référence de communautés nationales. Elle est à la hauteur de nos espérances. Elle sera ouverte à tous les fidèles, quelles que soient leurs origines. Les non-musulmans pourront aussi venir la découvrir. »
Mais le site ne se limite pas à un lieu de culte. Relié à la mosquée par une passerelle en verre, un centre culturel de 1250 m2 héberge une bibliothèque, une cafétéria, des salles de détente et de réunion. « Nous y proposerons à partir de 2013 du soutien scolaire, des activités de loisirs ou sociales en lien avec le quartier. » L'ensemble du projet avoisine 5 millions d'euros. Il aura été financé uniquement avec les dons collectés à l'issue des prières, sur le marché, ou en provenance de mosquées européennes. « On est parti de rien, se souvient Boubaker Labidi. Il y a eu des moments compliqués, mais on n'a jamais douté. Quand les gens ont confiance, ils donnent, même en temps de crise. Il y avait une grosse attente. »