Un « lieu magique » sur l'île de Nantes

Antoine Gazeau

— 

Après avoir tourné dans le monde entier, Max Zargal ouvre « son » Lieu...
Après avoir tourné dans le monde entier, Max Zargal ouvre « son » Lieu... — F. elsner / 20 Minutes

Sur le comptoir d'accueil, un grand chapeau noir feutré. Aucun lapin blanc n'en sort. Pas encore. Mais le Lieu magique, nouvel espace dédié aux tours de passe-passe et autres prestidigitations à Nantes, ouvrira ses portes dès ce samedi, quai François-Mitterrand. « Ce sera avant tout un lieu de rencontres », annonce Max Zargal, fondateur de la Compagnie Santini en 1983 et hôte de ce petit théâtre de 80 places assises.

Débordement dans la rue
Pendant les vacances de la Toussaint, tous les jours à 16 h, dimanche compris, s'y jouera « La Leçon de magie », un spectacle spécialement créé pour le lieu. « Mais on a aussi des gradins pour investir l'espace public », précise le magicien de rue, qui se souvient avoir fait ses classes devant les magasins Decré dans les années 1970... Son idée : faire venir des manipulateurs et illusionnistes du monde entier, voire d'autres artistes, « pourvu que leur spectacle comporte une partie de magie ».
Le Lieu magique n'est pas un lieu unique : de tels endroits existent à Paris, Lyon, Toulouse ou Grenoble. A Nantes, néanmoins, c'est une première ! « Il y a 20 ans, c'était impossible, diagnostique encore Max Zargal. Mais on ne nous regarde plus aujourd'hui avec des yeux éberlués. Et la ville gagne toujours des habitants. Les conditions sociologiques et culturelles sont réunies. » Au point même d'imaginer une mission de formation au Lieu magique : des ateliers sont proposés aux petits (plus de sept ans) et grands dès ce début novembre, chaque matin à 10 h 30. Surtout, une école est ouverte, où deux élèves sont déjà inscrits. Apprendre la magie ? L'artiste convoque Brassens : « Le talent sans technique n'est qu'une sale manie. »