La région cible les touristes chinois

— 

« La région n’a pas de marque, comme la Bretagne… Elle reste méconnue des touristes chinois. » Daniel Dupuis, président du comité régional du tourisme (CRT), le sait : si la France s’apprête à accueillir un million de Chinois par an d’ici à 2015, le défi est de
les attirer dans les Pays de la Loire. « Ils sont avides de culture, continue-t-il. Avec notre histoire, notre littoral, la Loire ou nos fleurons économiques, on a une carte à jouer…» Alors, le CRT se démène. Avec le président (PS) de région Jacques Auxiette, ses représentants étaient à Pékin il y a quelques semaines, pour y rencontrer les professionnels. «On étudie la clientèle, on cible », explique Daniel Dupuis, surpris que Shanghai ne « fournisse » que 9%des touristes potentiels (32% pour Pékin, 29%pour Canton).«Ce marché, comme les brésilien, indien et russe, rappelle le japonais d’il y a trente ans, mais
il évolue plus vite, complète Jean-Marc Devanne, directeur de l’office de tourisme de Nantes. Se positionner est essentiel ! » L’enjeu ? « Pouvoir recevoir des centaines de milliers de Chinois dès 2008. » Les idées fusent : un package « Paris +Pays de la Loire », durant une dizaine de jours, est évoqué. Pour définir le circuit, les voyagistes pourront participer à des « éduc’tours », en juin 2007. « Nos guides devront parler chinois, réalise le président du CRT.
Mais avec les 150 étudiants chinois de l’Esthua (Ecole supérieure de tourisme et hôtellerie de l’université d’Angers), ça devrait aller. »

Antoine Gazeau