Les dix événements de l’été nantais

— 

1 : Incendie à la thalasso de Pornic

Le 26 juillet, les 188 résidents de la thalassothérapie de Pornic ont dû être évacués, après un incendie
dans un local technique du centre. Celui-ci était dû à une « surtension du transformateur », selon la direction, en raison d’orages la nuit précédente. Les résidents ont été relogés dans des hôtels ou des
centres de thalasso entre La Baule et l’Ile de Ré. Certains, dont la fin du séjour était proche, ont préféré
rentrer chez eux. L’établissement a rouvert deux jours plus tard.

2 : Début de démolition au stade Marcel-Saupin

Le 8 août, les pelleteuses ont commencé à s’attaquer aux virages du vieux stade Marcel-Saupin. L’enceinte
sportive, théâtre des plus grands succès du FC Nantes, sera ainsi amputée dès l’automne prochain
de trois tribunes sur quatre. Elles seront remplacées par la Maison des sciences de l’homme, un institut d’études avancé (IEA), des logements et quelques commerces. Fin des travaux prévue en septembre
2008.

3 : Le cargo Porthos autorisé à reprendre la mer

Le 27 juillet, le tribunal de commerce de Saint-Nazaire a autorisé le Porthos à reprendre la mer. Ce cargo russe, long de 86 mètres, était immobilisé sur la Loire à Nantes depuis le 14 juillet. Une saisie conservatoire avait été réclamée par une société chypriote, pour des
impayés de fioul se montant à 92 000 dollars (71 676 euros). Les dix marins du cargo, dont un gravement
malade, ont été pris en charge par le port autonome et les associations de marins.

4 : Crash d’avion meurtrier dans le pays de Retz

Le 31 juillet, peu avant 22 heures, un petit avion de tourisme percutait une ligne à haute tension à
Bourgneuf-en-Retz, avant de s’écraser au sol. Ses trois occupants sont morts sur le coup. L’avion avait
décollé de Rouen (Seine-Maritime) et volait en direction de La Rochelle (Charente-Maritime). Une
enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA) de Nantes.

5 : Un kiné de Cholet mis en examen pour viol

Le 7 août, un kinésithérapeute de 47 ans, exerçant à Cholet, a été mis en examen et incarcéré à Nantes
pour viol et agressions sexuelles sur mineure. Selon la police de Cholet, une fillette de 9 ans a été victime des agissements du praticien « dans un cadre extraprofessionnel ». L’homme aurait reconnu les faits et avoué avoir commis des agressions similaires sur plusieurs autres mineures.

6 : Youssef Mansouri expulsé vers le Maroc

Les rassemblements de soutien devant la préfecture n’y ont rien fait : Youssef Mansouri, Marocain de 26 ans, a été expulsé le 9 août vers son pays d’origine. Gérant d’une pizzeria à Nantes, il s’était prévalu du soutien de la CGPME, syndicat patronal. Le recours qu’il a déposé devant la cour administrative d’appel
ne sera examiné qu’en septembre.

7 : L’orang-outang Major souffle ses 44 bougies

Le 10 août, le plus vieil orang-outang reproducteur
d’Europe a fêté son 44e anniversaire au parc zoologique de La Boissière-du-Doré, un âge exceptionnel pour cet animal. Pour célébrer l’événement, Major, pensionnaire du zoo depuis 1989, a pu partager une tarte aux fraises avec ses soigneurs. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais
seule, il a également appris qu’il allait être père pour la sixième fois.

8 : Royal de Luxe se distingue au pont du Gard

Après une décennie d’absence, le Géant de la compagnie nantaise de théâtre de rue Royal de Luxe a réapparu le 9 août, assis sur un transat au milieu du Gardon, au pied du pont du Gard.Né en 1993, ce pantin articulé de 9,5 mètres, tout en bois naturel, était animé depuis la berge par une télécommande électrique. Il y est resté cinq jours.

9 : La centrale EDF peut vider son eau chaude

Le 28 juillet, le ministère de l’Ecologie a donné son feu vert à EDF pour que la centrale thermique de
Cordemais puisse rejeter ses eaux chaudes dans la Loire. Du fait de la canicule, la température du fleuve était alors déjà très élevée. Cette mesure, décidée « après étude de l’impact sur les milieux aquatiques naturels », a été décrétée pour «maintenir la sécurité du réseau de distribution électrique », selon la ministre Nelly Olin.

10 : L’orage de grêle fait des dégâts dans l’agglo

Le 21 juillet, vers 20 h 30, un violent orage de grêle s’est abattu sur l’agglomération nantaise. Les grêlons, gros commedes balles de tennis, ont
causé d’importants dégâts sur les voitures et habitations. A Blain, secteur le plus touché, 800 habitants se sont déclarés victimes de ce brutal épisode climatique.De nombreuses vignes ont également été abîmées dans les environs de Bouaye. Plusieurs communes pourraient bénéficier du classement en « catastrophe naturelle ».