Une coloc sociale en projet

Guillaume Frouin

— 

« Le temps pour toiT » lutte contre la solitude des personnes âgées isolées.
« Le temps pour toiT » lutte contre la solitude des personnes âgées isolées. — F. Elsner / 20 Minutes

Faire héberger des personnes extérieures au quartier chez des locataires de logements sociaux : voilà la nouvelle idée de « Le temps pour toiT ». L'association nantaise vient de lancer une étude en ce sens au Clos-Toreau, « quartier-pilote » à Nantes. « Cela favoriserait la mixité sociale et le mélange des cultures avec des étudiants originaires de zones rurales, par exemple », pense Zelda Sionneau, chargée de mission au sein de la structure.

Ouvert aussi aux mères seules
Depuis 2004, Le temps pour toiT s'était plutôt fait une spécialité de « l'habitat partagé intergénérationnel », en faisant vivre des adultes (étudiants, salariés mutés, personnes divorcées...) chez des personnes âgées isolées. Les hébergés ne payent pas de loyer, juste leurs charges (eau, électricité...) et une cotisation à l'association. Ils s'astreignent en contrepartie à un « engagement de présence » auprès de leur hôte, en mangeant avec elle le soir, en ouvrant ses volets ou encore en sortant ses poubelles. Une poignée de familles monoparentales a également recours aux services du Temps pour toiT. « Les hébergés s'engagent par exemple à garder les enfants après le départ de la nounou et avant l'arrivée des parents », explique Zelda Sionneau.

Prix

Le coût de l'hébergement revient au final entre 40 et 100 € par mois pour l'hébergé. Son hôte paye entre 0 et 250 €, selon le degré de présence souhaité .