NANTES - Polémique à Sainte-Luce sur « l'explosion » du budget du C7

— 

C'est « un scandale financier », s'étrangle l'association Sainte-Luce Patrimoine et Cadre de vie (SLUPCV). Selon elle, le budget du Chronobus C7 – dont les travaux de la partie nantaise démarrent le 15 octobre – a été « multiplié par trois » depuis 2010. « Peut-on accepter qu'un entrepreneur vous fasse payer trois fois le prix de son devis ? », dénonce son président, qui « va déposer une demande d'enquête à la Chambre régionale des comptes ». Seulement voilà : le budget n'aurait augmenté que de « 50 % maximum », selon Nantes métropole, notamment en raison d'aléas techniques. « A 3 millions d'euros par kilomètre de ligne, le C7 reste un projet extrêmement rationnel : pour un busway, c'est 8 millions et, pour un tramway, 20 millions minimum », compare Sébastien Rabuel, directeur des investissements transports.G.F.