Le « Bicloo » de l'automobile

Guillaume Frouin

— 

Sur cette image de synthèse, les Icare roulent rue de l'Arche Sèche, à Nantes.
Sur cette image de synthèse, les Icare roulent rue de l'Arche Sèche, à Nantes. — DR

Les visiteurs du Mondial de l'automobile, qui se tient actuellement à Paris, peuvent découvrir un drôle de projet nanto-angevin. Baptisée Icare, cette petite voiture électrique à trois roues a été conçue pour être mise en auto-partage et libre-service dans les centres-villes. Bien que virtuelle, elle n'est pas complètement irréaliste : l'idée a remporté un concours national du pôle de compétitivité iD4Car, qui regroupe des industriels de l'automobile désireux de développer l'innovation.

« Pas qu'un projet de designers »
Derrière le projet, se trouvent neuf étudiants, dont trois de l'Ecole de design de Nantes Atlantique. « Ce n'est pas qu'un projet de designers : on a pris des contacts avec des fournisseurs, et un business plan a été établi », insiste toutefois Loris Pujol, 22 ans, l'un d'entre eux. Le concours imposait en effet aux candidats une contrainte de prix, pour que leur idée puisse être commercialisée « à l'horizon 2015-2020 ».
Le triporteur nanto-angevin, capable de rouler à 60 km/h maximum et d'une autonomie de 150 km, se veut ainsi d'abord un « prolongement » du Bicloo. « Il permettrait de se rendre en périphérie de la ville, ou de relier entre elles ces zones qui sont mal desservies », est convaincu Loris.

Stations mobiles

Icare a été imaginé pour pouvoir être garé dans des stations mobiles, de la taille d'un container, que l'on pourrait déplacer en camion.