VIDEO. Elections municipales à Rennes : « Nous tiendrons parole »... Nathalie Appéré officiellement élue pour son second mandat

ET DE DEUX La maire sortante a été désignée par le conseil municipal ce vendredi

Camille Allain

— 

La maire de Rennes Nathalie Appéré, ici lors de son élection au conseil municipal, le 3 juillet 2020.
La maire de Rennes Nathalie Appéré, ici lors de son élection au conseil municipal, le 3 juillet 2020. — C. Allain / 20 Minutes

Elue avec plus de 65 % des suffrages au soir d’un second tour marqué par une abstention record, Nathalie Appéré a officiellement pris ses fonctions ce vendredi. Candidate à sa succession, la maire sortante a été désignée à l’occasion d’un conseil municipal extraordinaire. Présidée par le membre d’opposition Jean-Emile Gombert, doyen de l’assemblée, la séance s’est déroulée en conditions atypiques, du fait de la nécessaire distanciation sociale entre les élus. « Je ne vous cacherai pas l’émotion qui est la mienne », a fait savoir la maire au début de son discours.

La maire a été élue par 51 voix sur 61, soit l’ensemble de sa majorité. Neuf des dix membres d’opposition des groupes de Carole Gandon et Charles Compagnon ont voté blanc. Un bulletin « Edmond Hervé », du nom de l’historique maire de Rennes, mentor de Nathalie Appéré, a été glissé dans l’urne, faisant sourire une bonne partie de l’assemblée. Son fils, Marc Hervé, a été élu premier adjoint à la maire et hérite de la délégation à l'urbanisme.

A la tribune, la nouvelle maire a délivré un discours invitant « à l’exemplarité » des élus, évoquant au passage le groupe d’opposition. « Il n’y a pas de démocratie sans contre-pouvoir », a fait savoir l’élue socialiste, rendant hommage aux anciens leaders de la droite Bruno Chavanat et Bertrand Plouvier. La maire a fait savoir qu’une retenue sur indemnité sera appliquée en cas d’absence non justifiée en conseil municipal ou en commission. « Un mandat vous dépossède d’une partie de vous-même autant qu’il vous élève », a fait savoir la maire.

Pour ce deuxième mandat, la socialiste souhaite « protéger Rennes et les Rennais ». Protéger « d’une crise économique et sociale profonde » mais aussi « protéger la santé des habitants en préparant Rennes aux potentiels nouveaux chocs ». « Nous tiendrons parole », a promis la maire qui s’engage à faire de Rennes « une ville résolue à soutenir l’emploi et l’activité économique pour accélérer sa transition écologique ».