Elections municipales à Rennes : Education, finances, culture, biodiversité… Ce que les écologistes vont gérer

POLITIQUE La liste de Matthieu Theurier avait fusionné avec celle de la maire socialiste sortante entre les deux tours

Camille Allain

— 

L'élue écologiste Gaëlle Rougier a été élue deuxième adjointe à la maire de Rennes Nathalie Appéré. Elles sera chargée de l'éducation.
L'élue écologiste Gaëlle Rougier a été élue deuxième adjointe à la maire de Rennes Nathalie Appéré. Elles sera chargée de l'éducation. — C. Allain / 20 Minutes
  • Forts de leurs 25 % obtenus au premier tour de l’élection municipale, les écologistes avaient assuré avoir négocié « sereinement » avec la liste de Nathalie Appéré (PS).
  • Ils prennent certains portefeuilles importants comme la culture, les finances ou l'éducation.
  • Les socialistes et les communistes gardent cependant la main sur des délégations stratégiques comme l’urbanisme, la solidarité ou la santé.

Largement en tête au soir du second tour le 28 juin, Nathalie Appéré a été officiellement élue maire de Rennes ce vendredi à l’occasion d’un conseil municipal extraordinaire. Si cette phase ne comportait pas de grand suspense, la séance fut l’occasion de dévoiler le nom des premiers adjoints. Pour leur second mandat aux côtés de la socialiste, les écologistes ont obtenu plusieurs délégations majeures comme l’éducation, la culture, la biodiversité mais aussi le poste stratégique des finances.

Forts de leurs 25 % obtenus au premier tour de l’élection municipale, les écologistes avaient assuré avoir négocié « sereinement » avec la liste de Nathalie Appéré. A voir les portefeuilles qu’ils obtiennent, on comprend mieux leurs sourires lors de l’entre-deux tours. Nommé conseillé délégué, leur tête de liste Matthieu Theurier officiera à « la logistique urbaine ».

Derrière Marc Hervé, fils de l’ancien maire de la ville nommé premier adjoint à l’urbanisme, l’écologiste Gaëlle Rougier obtient le portefeuille stratégique de l’éducation. Le plus surprenant sera sans doute de voir Nadège Noisette, autrefois préposée aux approvisionnements, s’emparer des finances et de l’administration générale. L’élue avait beaucoup œuvré pour revoir les approvisionnements des cantines scolaires.

Création d’un portefeuille « ville à la taille d’enfant »

Déjà aux manettes à la culture lors du précédent mandat, l’écologiste Benoît Careil rempile pour six ans au même poste. L’homme est connu pour avoir tenu la basse du groupe Billy Ze Kick dans les années 1990.

Les Verts gardent également le portefeuille des mobilités et déplacements, stratégique pour les futurs aménagements en faveur des vélos et des piétons. A ce poste, c’est l’ancien membre du Front de gauche Valérie Faucheux qui succède à Sylviane Rault. L’écologiste n’était pas candidate. On notera également la création d’un portefeuille « ville à la taille d’enfant », attribuée à la nouvelle arrivée Lucile Koch, également membre de la liste de Matthieu Theurier. Cette dernière était d’ailleurs accompagnée de son bébé dans la salle du conseil.

Les socialistes et communistes gardent cependant la main sur des délégations stratégiques comme l’urbanisme, la solidarité ou la santé.