Elections municipales à Rennes : Ces mesures passées un peu inaperçues qui vous attendent

ELECTIONS Après la victoire de Nathalie Appéré dimanche soir, le premier conseil municipal de la mandature se réunit ce vendredi

Jérôme Gicquel

— 

La socialiste Nathalie Appéré entame ce vendredi son second mandat comme maire de Rennes.
La socialiste Nathalie Appéré entame ce vendredi son second mandat comme maire de Rennes. — DAMIEN MEYER / AFP
  • Réélue haut la main dimanche soir avec plus de 65 % des voix, Nathalie Appéré entame ce vendredi son second mandat comme maire de Rennes.
  • Dans le programme qu’elle mettra en œuvre avec ses alliés écologistes, l’élue socialiste s’est notamment engagée à réduire drastiquement la place de la publicité en ville.
  • Elle prévoit aussi de faire de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles l’un des axes forts de son mandat avec plusieurs mesures en ce sens.

C’est le grand jour pour Nathalie Appéré qui débute ce vendredi son second mandat comme maire de Rennes avec l’installation en fin d’après-midi du conseil municipal. Avec son équipe, l’élue socialiste aura six ans pour mettre en œuvre son programme riche de 200 propositions environ, auxquelles s’ajoutent quelques concessions faites à ses alliés écologistes pendant l’entre-deux-tours.

Il a beaucoup été question pendant la campagne des municipales à Rennes de l’armement de la police municipale, de l’aménagement des pistes cyclables, de la végétalisation de l’espace public ou de la construction des tours de grande hauteur. Mais d’autres mesures passées un peu inaperçues dans le débat sont également prévues au cours du mandat. 20 Minutes vous en a listé quelques-unes.

Les panneaux publicitaires vivent leurs dernières heures

L’installation d’une trentaine de panneaux publicitaires numériques avait créée des tensions en 2018 au sein de la majorité. Sous la pression des écologistes, la maire Nathalie Appéré s’est engagée pour son nouveau mandat à réduire drastiquement la place de la publicité à Rennes. Cela passera notamment « par la suppression totale des panneaux 4x3 », souvent accusés de défigurer les entrées de ville.

Dans le cadre du renouvellement de la délégation de service public, confiée à Clear Channel, les panneaux numériques seront également supprimés au cours du mandat. La municipalité promet aussi de serrer la vis au sujet de l’éclairage des vitrines et des enseignes lumineuses la nuit.

Des « stages-riposte » pour les femmes

La maire de Rennes a promis de faire de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles l’un des axes forts de son mandat. Dans ce cadre, une brigade anti-incivilités formée de policiers municipaux sera créée. Elle sera notamment chargée de verbaliser les personnes coupables d’outrage sexiste sur l’espace public.

Pour se défendre, les femmes pourront également participer à des « stages-riposte » contre les agressions physiques et verbales proposés par la ville. Un lieu d’accueil 24 heures/24 et 7 jours sur 7 pour les femmes et leurs enfants victimes de violence doit également voir le jour pendant le mandat.

Les horaires des transports élargis le soir et le week-end

Et si les bus et les métros circulaient toute la nuit, notamment le week-end ? Cela se fait déjà sur le réseau Star à l’occasion de la Fête de la musique et pour le réveillon du Nouvel An. Si la mesure ne sera bien sûr pas généralisée toute la semaine, la maire de Rennes prévoit toutefois « d’élargir les horaires des transports le soir, la nuit et le week-end ». Pour l’heure, les bus et les métros stoppent leur service à 0 h 45 du dimanche au mercredi et à 1 h 45 le jeudi, vendredi et samedi. Avec la mise en service de la ligne B, prévue désormais au printemps 2021, ces horaires pourraient encore être plus tardifs même si aucun horaire précis n’a encore été fixé par l’équipe de Nathalie Appéré.

Pendant le mandat, une expérimentation pour des arrêts à la demande en soirée et la nuit dans les bus devrait également voir le jour. Cette mesure permettra aux femmes de demander au chauffeur de s’arrêter entre deux arrêts, au plus près de leur domicile, afin de prévenir d’éventuelles agressions nocturnes.

Des vacances pour tous les enfants

Ils ne sont pas encore en âge de voter. Mais les enfants et les adolescents ont un certain poids dans la capitale bretonne où un habitant sur deux a moins de 30 ans. A la tête d’une des métropoles les plus jeunes de France, Nathalie Appéré propose ainsi le principe d’une « ville à hauteur d’enfant ». Outre la construction de nouvelles crèches et écoles, la maire s’engage ainsi à ce « que les enfants qui ne partent jamais se voient proposer un départ en vacances, notamment avec les mini-séjours des centres de loisirs ».

Les jeunes pousses se verront également proposer des ateliers d’éducation à la nature ainsi qu’à l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux. Dans les écoles, les goûters seront par ailleurs fournis gratuitement aux enfants qui restent après la classe. L’apprentissage de la langue des signes française dans les écoles accueillant des enfants sourds sera enfin mis en place.